Le directeur de la presse présidentielle croupit depuis le week-end dernier au pavillon 8 du CPRK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le directeur de la presse présidentielle croupit depuis le week-end dernier au pavillon 8 du CPRK

Message par Mathilde le Mar Fév 25 2014, 12:29


Des faits graves au Palais de la Nation, des arrestations chez Kabila
-



.

Le directeur de la presse présidentielle croupit depuis le week-end dernier au pavillon 8 du CPRK pour “faux et usage de faux “et “détournement”.
Des informations circulant dans la ville de Kinshasa font état d’arrestations, depuis la semaine passée, dans l’entourage du chef de l’Etat, pour des faits très graves que, la justice doit encore confirmer. En effet, le directeur de la presse présidentielle, journaliste à la télévision nationale, André Ngwej Katot, a été arrêté le vendredi 21 février dernier, avec un de ses collaborateurs, tous deux conduits directement à la Prison centrale de Makala (PCM). La nouvelle a été répandue le weekend sur les réseaux sociaux, mais aux allures d’une rumeur. Car rien d’officiel n’était annoncé dans ce sens, ni par la présidence de la République, encore moins par le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga.

Finalement, la rumeur qui a pris forme, a été confirmée hier lundi 24 février par des sources proches de la société civile, plus précisément quelques Organisations non gouvernementales des droits de l’homme. Ces institutions ont certifié la détention du confrère André Ngwej Katot au pavillon 8 du Centre pénitentiaire de rééducation de Makala (CPRK), attestant qu’il a été effectivement arrêté avec un de ses collaborateurs.

Des sources affirment que les griefs retenus à sa charge seraient liés au “ faux et usage de faux” et « détournement ». Ce responsable de la presse présidentielle aurait fait main basse sur les frais destinés à la confection et impression des calendriers frappés à l’effigie du chef de l’Etat. Il aurait détourné cette bagatelle pour en faire un autre usage, ce qui l’a conduit derrière les barreaux.

Lors de son procès organisé au CPRK, apprend-t-on, ses avocats auraient demandé la liberté provisoire, demande aussitôt rejetée par les juges. Pour l’instant donc, en attendant que la justice le condamne, Ngwej se trouve au CPRK, contrairement à des rumeurs selon lesquelles il serait déjà libéré. C’est de là qu’il comparaîtra chaque fois que le tribunal aura besoin de’ lui.

Mais il faut également souligner que malgré qu’il soit incarcéré, il jouit encore pleinement de la présomption d’innocence, jusqu’à ce que tous les griefs mis à sa charge soient établis par la justice.

Ce fait rappelle à l’opinion les circonstances quasi analogues dans lesquelles un ancien porte-parole du chef de l’Etat avait été chassé de son bureau du Palais de la Nation. Ancien journaliste à la télévision nationale comme Ngwej, l’ex porte-parole de Joseph Kabila était lui aussi accusé de détournement d’une importante somme d’argent destinée à l’achat de matériel de la presse présidentielle. Heureusement pour lui, il n’a pas pris la direction du CPRK. Il a purement et simplement été viré de son poste, sans autre forme de procès.

Aujourd’hui, il fait partie d’une branche de l’opposition en combattant le régime en place qu’il a pourtant défendu bec et ongles durant de longues années.
Cela devra servir d’exemple à d’autres inciviques, proches du chef de l’Etat, qui se prennent pour des intouchables, qui tenteraient de se compromettre dans pareilles mésaventures.
LM

La Tempête des Tropiques
[/b]
avatar
Mathilde

Messages : 772
Date d'inscription : 20/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum